Faire célébrer des messes

La messe est le cœur de la vie de l’Église et de notre vie chrétienne. En effet, l’Église nous enseigne que la sainte messe est l’actualisation du sacrifice de la croix sur nos autels. Il s’agit bien du même sacrifice et de la même victime : Jésus-Christ qui offre sa vie pour sauver l’humanité.

Or, l’Église nous rappelle que nous pouvons appliquer cet acte d’amour infini de manière plus spécifique pour les vivants, pour les morts et pour toutes nos intentions. Nous devons avoir l’humilité, la simplicité et la foi pour demander que la grâce de la croix puisse rejaillir sur toutes les personnes qui nous sont chères. C’est notre adhésion à ce mystère du salut.

Malheureusement, la pratique de demande de messe se perd de plus en plus. N’oublions pas que le plus grand acte de charité que nous puissions faire pour nos défunts et nos vivants, c’est de faire célébrer des messes pour eux. La messe est donc aussi pour les vivants, elle peut être célébrée pour tous les moments importants de notre vie joyeux ou douloureux.

C’est aussi un moyen d’aider à la subsistance de vos prêtres en faisant un don de 17 euros. Ce n’est pas obligatoire quand on n’a pas les moyens : vous pouvez alors quand même demander une intention et rendre un service à la paroisse. Il s’agit d’unir notre vie naturelle à notre vie spirituelle. Mais le plus important est que notre foi grandisse dans la puissance de la Croix.

N’hésitez pas à vous adresser à l’équipe sacerdotale.

Les honoraires de messe, de neuvaine, de trentin et des casuels sont fixés à titre indicatif par la Conférence des Évêques de France :

– une messe : 17€

– une neuvaine : 170€

– un trentin : 530€

– un baptême : 50€

– un mariage : 150€

– un enterrement : 150€