Denier de l’Eglise

Croire en Dieu ne s’achète pas. La Foi est un don gratuit. Personne ne doit être gêné pour des questions d’argent pour demander un Sacrement. Mais l’Église Catholique en France ne vit que de dons depuis 1905. Celle-ci ne reçoit aucune subvention de l’état, ni aucune aide du Vatican malgré une légende tenace. Aider les paroisses et les communautés est un devoir pour les chrétiens.

Autrefois appelé le denier du culte, il apporte chaque année les revenus nécessaires au diocèse pour assurer le traitement des prêtres, la sécurité sociale et la mutuelle, la formations des séminaristes, des prêtres et des laïcs, la maison de retraite des pères âgés. Ce denier doit se faire chaque année : il peut correspondre au salaire d’une journée de travail, au minimum. On ne peut pas déplorer le manque de prêtres et ne rien faire pour aider son diocèse.

Comment donner ?

– Par chèque à l’ordre de l’association diocésaine de Marseille : 14 place du Colonel Edon, 13007 Marseille et bien préciser qu’il s’agit du denier de l’Eglise. Précisez aussi votre paroisse (Saint-Charles !).
– Par prélèvement automatique : remplir un formulaire fourni par l’archevêché ou sur les dépliants de la collecte.
– Par un don en ligne sur le site du diocèse : http://www.denier-marseille.catholique.fr.

Les personnes imposables obtiendront une déduction fiscale de 66% des sommes versées dans la limite de 20% de leur revenu imposable.

Quelques repères :
– une journée d’un prêtre : 58 €
– une semaine de formation d’un séminariste : 360 €
– montant moyen par donateur : 233 € en 2012
– montant total du denier à Marseille : 2 150 000 € en 2012